Students Without Borders is a WUSC and CECI program that enables Canadian university and college students to participate in exciting, volunteer learning opportunities in South America, Africa, and Asia.

Retour d’expérience sur mon stage à Banzon avec l’union des étuveuses de riz

Alors voilà : cela fait déjà un peu plus de cinq semaines que je suis de retour au Québec. J’ai quitté Banzon, au Burkina Faso, à la fin mars, où j’ai occupé le poste de Conseillère en organisation du travail pour l’Union Départementale des Transformatrices et Étuveuses de Riz (UDTER-B) pendant un peu moins de 10 semaines. Le mandat visait l’élaboration d’un plan d’organisation des activités collectives d’étuvage afin de permettre l’augmentation de la productivité et de la rentabilité du centre de Banzon. Malheureusement, des éléments du contexte, qui ont paralysé les activités d’étuvage, ont quelque peu entravé mon travail étant donné la courte durée de mon mandat. Malgré cela, j’ai été en mesure d’élaborer un outil de travail pour l’UDTER-B, auquel j’ai inclus de nombreuses recommandations basées sur mes observations et l’analyse que j’ai pu faire de la situation au centre et des besoins à combler, qui devraient être utiles pour les futurs projets concernant les étuveuses de Banzon. Cette expérience m’a également permis de découvrir  la réalité du terrain et de constater que de nombreux facteurs externes entrent en ligne de compte dans le développement d’une organisation.

Mon retour au Québec aura été bref, car j’ai la chance de repartir avec Uniterra pour un mandat de coopérante volontaire de huit mois à La Paz (Bolivie) au début du mois de juin prochain!

Pour les futurs Étudiants sans frontières qui iront au Burkina Faso, voici quelques conseils :

– Mettez les mains à la pâte. Il faut donner l’exemple. J’ai passé de nombreuses heures assises aux tables de tri du riz avec les étuveuses afin de les encourager dans l’exécution d’une nouvelle procédure (le tri du riz étuvé et du riz blanc, à la main) plutôt éreintante, mais qui pourrait avoir un impact très positif sur la rentabilité du centre dans le futur.

– Tirez des apprentissages du stage, quels qu’ils soient, même si les choses ne se passent pas telles que vous vous l’étiez imaginé et quand, à première vue, l’expérience ne vous satisfait pas complètement. Toute expérience est bonne et nous apprend quelque chose, ne serait-ce que comment faire face à un contexte de travail difficile et comment développer ses capacités d’adaptation et de flexibilité.

– Souriez! Les Burkinabés sont des gens attachants, chaleureux, qui aiment plaisanter et rire!