Students Without Borders is a WUSC and CECI program that enables Canadian university and college students to participate in exciting, volunteer learning opportunities in South America, Africa, and Asia.

Directement du Vietnam!

June 11, 2009

Jeudi, 11 juin 2009

Sin Chao (bonjour en vietnamien) à tous!

Déjà un peu plus d’un mois que je suis en terres vietnamiennes, que ça passe vite! Comme à chaque séjour à l’étranger, il s’est passé beaucoup d’aventures et de péripéties depuis mon arrivée. Évidemment, je ne peux pas tout raconter, mais en voici un long résumé :

D’abord et avant tout, je suis en stage la semaine, pour l’ONG Center for Environmental Research and Community Development (ECD), depuis presque 3 semaines. J’ai eu une période d’ajustutement au début, mais je commence à prendre le rythme et à apprécier ce que je fais. Mon travail consiste surtout à faire de la recherche concernant la gestion environnementale dans l’industrie minière à l’international (Canada, Chine, etc.). Je devrai par la suite faire un rapport sur les faits saillants de mes recherches et le présenter au directeur d’ECD. Pour l’instant, mes recherches sur les mines vont bon train et je commence à écrire mon rapport petit à petit. Par contre, ces recherches ont pour but d’améliorer la gestion environnementale des mines dans la province de Dien Bien (au nord-ouest du Vietnam), mais il est très difficile pour moi d’avoir de l’information sur les mines dans cette province, puisque la plupart des documents sont en vietnamien! Les documents qu’ECD possèdent sur le sujet sont également en vietnamien. Enfin, ce sont les joies du travail à l’étranger!

Également, mon stage est un véritable échange culturel. Mes collègues de travail, 3 filles dans la vingtaine, un gars dans la vingtaine, une madame dans la cinquantaine et le directeur, également dans la cinquantaine, sont vraiment sympathiques. Je vais manger tous les midis avec Yen et Viet, deux de mes collègues de travail. Nous mangeons évidemment des mets typiquement vietnamiens (du riz, des légumes et de la viande ou du poisson, ou encore une “bun chao”, qui est un plat avec un bouillon-sauce assez salé dans lequel il y a des morceaux de porc et dans lequel on ajoute des nouilles, de la salade et des morceaux de menthe), le tout pour environ 15 000 DONG, soit environ 1$ CAD! Il y a également la « pho bo », qui est une soupe avec des nouilles et des morceaux de ciboulette et de boeuf, qui est un classique ici, et c’est un vrai délice! Aussi, j’aime bien les discussions que j’ai avec Yen, avec qui je me suis fait amie. Par contre, ces discussions sont très restreintes étant donné la barrière de la langue! Ce qui me surprend le plus est que mes collègues dans la vingtaine parlent à peine anglais, alors que le directeur et son assistante, tout deux dans la cinquantaine, se débrouillent vraiment très bien!

Outre mon stage, je profite évidemment des fins de semaine pour voyager et découvrir ce beau pays qu’est le Vietnam. Je pars souvent avec Laurence, une amie également en stage à Hanoi avec WUSC. Nous avons fait plusieurs destinations jusqu’à présent : Sapa et Bac Ha dans le nord du pays; la Pagode des Parfums, la Pagode Thay et Thay Phuong au sud et à l’ouest de Hanoi; l’île de Cat Ba et la baie d’Along, deux immanquables; et Nihn Binh, le parc national de Cuc Phuong, Kenh Ga et Tam Coc, à une centaine de km au sud de Hanoi. Bref, nous avons pris goût à ces petites escapades de quelques jours et nous commençons à connaître de mieux en mieux les beautés du nord vietnamien.

Deux petites anecdotes vietnamiennes pour vous mettre dans l’ambiance :

1) La fin de semaine où Laurence et moi sommes allées à Cat Ba et à la baie d’Along a été toute une aventure! Nous sommes parties vendredi soir vers Haiphong, près de la mer, à 2 heures à l’est de Hanoi. On a dormi chez une fille nommée Phuong, qui fait partie du réseau couchsurfing. Pour ceux qui ne le savent pas, couchsurfing est un réseau de gens sur internet qui s’inscrivent pour offrir le gîte gratuit aux voyageurs ou pour demander le gîte aux “locals”. Il s’agit là d’un bon échange, puisque parfois tu es en voyage, donc tu as besoin d’un endroit ou dormir, alors que parfois tu es chez toi et tu peux recevoir des voyageurs. C’est un très bon moyen aussi de rencontrer des gens sympathiques. Ce qui est très drôle dans cette histoire est que Phuong n’avait pas de matelas à nous offrir pour la nuit. Laurence, elle et moi avons donc dormi toutes les trois dans son lit! Je dois dire que ça n’a pas été ma meilleure nuit de sommeil à vie, mais ça a été vraiment sympathique de rencontrer une vietnamienne de Haiphong.

2) Le dimanche, après une superbe journée de bateau dans la baie d’Along, le chemin du retour vers Hanoi nous a ramené à la réalité: on a du prendre 3 autobus différents et un bateau pour rentrer à la maison, sans compter l’attente du bus en retard à Haiphong, les Vietnamiens qui se poussaient intensément pour tenter de se faufiler les premiers dans ledit autobus, et le chauffeur de ce même bus qui a enfoncé ses roues arrières dans le sable, et finalement le deuxième bus qui a essayé vainement pendant plus d’une heure de déprendre le premier bus! Le tout nous a pris un bon 6 heures, mais nous sommes bel et bien rentrées à Hanoi. Ouf, que de péripéties!

Donc voilà pour l’instant. D’autres aventures suivront vers la fin de ce périple!

Tam Biet (au revoir en vietnamien),

Geneviève

p.s. Pour ceux et celles intéressé(e)s à en savoir plus, voici mon blog avec des plus de péripéties et des photos: http://genevieve4444.blogspot.com/

Vous pouvez aussi m’écrire, ça me fera plaisir de vous répondre.