Students Without Borders is a WUSC and CECI program that enables Canadian university and college students to participate in exciting, volunteer learning opportunities in South America, Africa, and Asia.

RETOUR AU PAYS DE LA TERANGA

December 15, 2014

Je suis étudiant dans le programme de maîtrise en Gestion du développement international et de l’action humanitaire à la faculté des sciences de l’administration à l’Université Laval du Québec.

Auparavant, j’ai fréquenté l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal où j’ai obtenu un diplôme de maîtrise en Langues étrangères appliquées. J’ai décidé de me réorienter vers le développement international après avoir travaillé pendant quatre années aux États-Unis.

Mon mandat de stage s’inscrit dans le cadre de mon programme de formation en tant que volet obligatoire. J’ai eu la chance de retourner chez moi pour le faire puisque faisant partie des jeunes sélectionnés pour démarrer leur propre entreprise dans leur pays d’origine.

Au Sénégal, j’interviens dans un projet incubateur qui forme des jeunes dans l’aviculture. Plus particulièrement, mon titre est Consultant, conseiller en entreprenariat social. Mon principal rôle consiste à renforcer la capacité des jeunes, futurs entrepreneurs, dans la rédaction de plan d’affaires.

Avec cette intervention, j’espère mettre en pratique certaines des compétences acquises au cours de ma formation et aider ainsi des gens à s’accomplir. Mes objectifs professionnels sont de trouver une position dans une organisation qui intervient dans pays en développement. La gestion et l’évaluation de projets de même quele renforcement de capacité sont les volets du développement international qui m’attirent le plus.

Il me fait particulièrement plaisir de retourner sur mes terres dans le cadre de ce programme de projets pilotes visant à donner un coup de pouce aux jeunes entrepreneurs des pays du Sud. Je suis tout aussi plein d’enthousiasme et de motivations pour cette opportunité qui m’est offerte de participer tant soi peu à l’éclosion économique de ce pays.

Travailler avec la Fédération des acteurs de la filière avicole (FAFA) constituera une réelle opportunité d’utiliser des outils pratiques acquis durant ma formation en développement international. Je me réjouirais de participer au rayonnement quotidien de cet organisme durant tout mon passage là-bas et même après cela.

Pour clore ce premier billet, j’exprime mon ardent désir de retrouver le «Café Touba», le Thiaffe (arachide grillé salé), le fameux «Thiébou Djeune» -riz au poisson- qui est le plat national. Bref je suis très joyeux de me retrouver sur mon sol pour ce temps de volontariat.

 

Photo du 2014-08-09 à 17.13